15e ACC américain

REGARDER LE CONTENU >>
15E ACC AMÉRICAIN
de L. Ron Hubbard
Séries de conférences
TARIF : $275.00
PORT PAYÉ
Quantité :   


AJOUTER AU PANIER >>
SÉLECTIONNER LA LANGUE:
English (English)
English (English)

RÉSUMÉ

La guerre menaçait d’éclater entre les « grandes puissances », et L. Ron Hubbard venait donc de donner le Congrès de Londres sur les problèmes humains. Il avait présenté le service d’introduction, le cours d’efficacité dans le travail et annoncé que Les problèmes du travail étaient le texte de ce cours. Dans sa conférence d’ouverture, il a communiqué ce qu’il était urgent et nécessaire de faire : « Notre mission, à un degré plus large, est une mission éducative. Nous avons récemment appris que nous englobons, dans nos sujets, toute l’éducation. » C’est dans le 15e ACC qu’il a enseigné l’application de la simplicité, démontrant son pouvoir universel dans l’audition, l’éducation ou dans la dissémination planétaire. Il a enseigné à des auditeurs non seulement à auditer, mais aussi à communiquer des données et à instruire, présentant les éléments précurseurs de la technologie de l’étude — les procédés pour apprendre — qui traversent les complexités comme un couteau dans le beurre. Et comme les auditeurs avaient besoin de savoir-faire organisationnel, ils ont en même temps participé à des conférences en soirée pour apprendre à diriger des groupes de Scientologie — une série célèbre aujourd’hui sous le nom de Conférences de Washington : Organisation et efficacité dans le travail. En résumé, L. Ron Hubbard avait fait des avancées considérables dans le domaine de la dissémination, et comme les étudiants de l’ACC étaient prêts à s’occuper du grand public, il a déclaré que le 15e ACC américain était le plus réussi qu’il ait jamais donné.

DESCRIPTION COMPLÈTE

Une partie de la dissémination de la Scientologie, et la partie la plus essentielle, est la compétence de son personnel — et en particulier la compétence de son personnel clé. Quand ces personnes sont efficaces, en faisant en sorte que la Scientologie fonctionne et en s’occupant des gens — personnes et groupes — et en les contrôlant, vous avez alors une Scientologie qui progresse vite. C’est ainsi qu’elle se propage. — L. Ron Hubbard

Alors qu’octobre 1956 arrivait, le monde allait de crise en crise. En juillet, le président Nasser avait saisi le canal de Suez, ligne vitale de transport du pétrole, et les forces françaises et anglaises s’apprêtaient à bombarder les bases aériennes égyptiennes. Au même moment à Cuba, une révolution se tramait, préparant le terrain pour une future confrontation américano-soviétique qui allait amener le monde au bord de la guerre.

Sachant que sans la Scientologie appliquée à grande échelle, aucun espoir de résolution permanente des conflits de cette planète ne pouvait exister, L. Ron Hubbard tourna son attention de nouveau vers la dissémination. Plus tôt, cette année, il avait voyagé à Dublin, en Irlande, où il avait préparé et codifié le cours d’efficacité dans le travail. Durant l’automne, il avait publié deux livres majeurs : Scientologie : les fondements de la vie et Les problèmes du travail — la Scientologie appliquée au monde du travail. Chacun de ces textes fournissait à l’homme de la rue un manuel sur les fondements de la Scientologie qu’il pouvait immédiatement appliquer afin d’améliorer sa propre vie ainsi que celle de sa famille, de ses amis et associés. Puis lors de la première semaine d’octobre L. Ron Hubbard donna le Congrès de Londres sur les problèmes humains, là encore avec toute l’attention mise sur l’application des principes de Scientologie afin de résoudre tout l’éventail des problèmes humains dans toute leur complexité apparente.

De retour à Washington, L. Ron Hubbard établit immédiatement de nouveaux locaux près de l’Église fondatrice de Scientologie ainsi que de nouveaux logements pour les étudiants — s’occupant personnellement de tous les détails, y compris l’ameublement et le décor. Une fois que tout était bien en ordre et toujours dans le but de disséminer à grande échelle, L. Ron Hubbard se prépara alors à donner un ACC très spécial.

Une annonce était apparue dans les colonnes du magazine Ability, s’adressant aux « vétérans expérimentés » et leur demandant d’envoyer leur candidature pour participer au 15e cours d’instruction clinique avancée. Ce cours devait être « personnellement tenu, donné, coaché et supervisé par L. Ron Hubbard » pour la première fois à Washington, au 1812 de la 19e rue. La raison pour laquelle cette annonce demandait des vétérans chevronnés était que l’objectif était de produire avec ce cours le « personnel clé » de la Scientologie.

Bientôt, ces vétérans — et notamment ceux des anciens ACC — inondaient le bureau de L. Ron Hubbard de demandes. En effet, non seulement les ACC de L. Ron Hubbard étaient désormais légendaires, mais c’était le premier ACC américain qu’il donnait depuis le 9e ACC, à Phoenix, en décembre 1954. La raison en était l’application par ces auditeurs de toutes les données qu’il avait enseignées lors des ACC précédents.

Depuis le premier ACC, L. Ron Hubbard s’était focalisé sur la façon d’instiller les principes de base de l’audition chez chaque étudiant. Mais avec un nombre croissant d’auditeurs capables, il était maintenant temps de mener tout ce travail à bien. Par conséquent, juste après avoir terminé le 9e ACC, il avait établi un type différent d’ACC. Bien qu’enseigné par d’autres, il contenait un élément complètement nouveau. Au lieu de voir et d’entendre les conférences de L. Ron Hubbard, les étudiants le regardaient et l’entendaient auditer.

Un numéro spécial du magazine Ability affichait sur la première page : « COURS D’INSTRUCTION CLINIQUE AVANCÉE ! » déclarant qu’une percée majeure dans la formation allait enfin offrir une réponse à la question posée il y a longtemps par les auditeurs : « Qu’est-ce que L. Ron Hubbard fait avec un cas pour obtenir les résultats qu’il obtient ? » L’article mentionnait qu’avec l’accord du préclair, une caméra de télévision de pointe et spécialement conçue était placée dans la salle d’audition hors de vue, mais braquée sur L. Ron Hubbard et le préclair.

Cependant, cette première utilisation de la télévision en circuit fermé ne constituait que la première partie d’une stratégie de formation constituée de trois étapes distinctes. Il y eut ensuite la phase cruciale de l’application, avec les étudiants des ACC allant trouver leurs préclairs dans toutes les couches de la société. Puis, lors de conférences d’auditeurs tenues dans le bureau de L. Ron Hubbard, ils lui rapportaient les procédés qu’ils avaient utilisés ainsi que leurs résultats, et L. Ron Hubbard leur donnait sur-le-champ des instructions à suivre pour la prochaine séance avec leurs préclairs.

Il s’agissait d’un programme qui non seulement améliorait la formation de l’auditeur et la portait à un plus haut niveau, mais montrait en même temps aux différents habitants de la région les miracles que la Scientologie peut accomplir et ainsi fournissait un moyen d’appliquer les principes de la Scientologie à un niveau bien plus grand. L. Ron Hubbard était maintenant sur le point d’utiliser ces améliorations et de les amener à un nouveau sommet, et cela dans la capitale même de la nation.

C’est ainsi que débuta le 15e cours d’instruction clinique avancée le 15 octobre 1956. Dès la première conférence, L. Ron Hubbard expliqua aux auditeurs comment communiquer la Scientologie de manière à apporter des solutions concrètes à la fois pour le préclair et pour la société dans son ensemble. En effet, l’essence même de la percée que constituait ce 15e ACC tenait dans un seul mot qui coupait court à tout le méli-mélo de l’aberration — la simplicité. Bien que le concept ne soit en aucun cas difficile à comprendre, étant donné sa nature, L. Ron Hubbard s’assura que les étudiants des ACC avaient une solide compréhension de son importance fondamentale :

« Vu qu’une personne est seulement auditable en l’orientant sur plus de méthodes et plus de jeux, la ramener vers la simplicité est la chose la plus difficile à faire depuis la création de cet univers. En règle générale, si vous cherchez simplement à ramener la personne vers la simplicité, vous lui demandez de renoncer à tous ses jeux et juste après, elle s’effondre. Et c’est pratiquement la fin du cas. Vous comprenez ?

« Alors, comment s’y prendre et comment le faire facilement, pour le plus grand bien de l’auditeur et du préclair, constitue notre sujet d’étude dans cet ACC. »

Afin de mettre l’accent sur ce que la simplicité représentait réellement pour comprendre les cas, c’est durant cet ACC que L. Ron Hubbard donna son immortelle histoire d’un statique. Publié plus tard sous la forme d’un Bulletin de l’auditeur professionnel, ce chef d’œuvre de L. Ron Hubbard en sept phrases est non seulement vital du point de vue technique, mais constitue également une donnée stable permanente afin d’enlever la complexité de la piste entière.

Puis, se dirigeant vers la simplicité en ce qui concernait la dissémination, L. Ron Hubbard dévoila ce que le magazine Ability décrivit comme une « méthodologie d’éducation ». Quant au fait que l’éducation tenait maintenant une place de choix, L. Ron Hubbard dit aux étudiants :

« Notre mission, à un degré plus large, est une mission éducative. Nous avons récemment appris que nous avons, dans nos sujets, toute l’éducation... l’entièreté de l’éducation est là. »

En même temps, il instruisait les étudiants sur la relation entre la vitesse d’apprentissage et l’aberration ainsi que le pouvoir de choix et surtout sur la façon d’améliorer cette vitesse. C’est dans ce but que L. Ron Hubbard donna le premier des procédés pour apprendre.

« C’est la raison pour laquelle je vous enseigne les procédés pour apprendre. Vous comprenez ? C’est pour cela que je vous donne les procédés pour apprendre. Voilà des procédés qui sont si remarquablement directs que tout ce que vous faites est d’annuler les efforts du préclair pour les rendre complexes. »

Compte tenu de l’importance de ces percées à la lumière des développements ultérieurs de L. Ron Hubbard afin d’améliorer les standards de l’éducation, à la fois dans l’académie et dans toute la société, il allait désormais se référer à ces conférences comme du début de la technologie de l’étude.

Cependant, former ce personnel clé jusqu’au niveau d’expertise requis impliquait nécessairement d’instiller en lui des principes de base d’organisation — concrètement, comment établir et faire progresser des groupes qui agiraient comme bases de dissémination pour la Scientologie, créant à leur tour d’autres groupes, générant ainsi une croissance exponentielle. Ainsi, parallèlement à l’ACC, L. Ron Hubbard donna une série séparée de conférences du soir dans lesquelles il présenta les principes de base de l’organisation ainsi qu’un enseignement approfondi sur comment établir, administrer, et donner un cours d’efficacité dans le travail. Cette série historique — à laquelle tout le personnel et tous les étudiants de l’académie de l’Église fondatrice assistèrent — allait bientôt être connue sous le titre Conférences de Washington : organisation et efficacité dans le travail.

Tout en la donnant, L. Ron Hubbard enseignait un éventail de nouveaux développements techniques incluant notamment :

  • les postulats — comment leur puissance réside dans le pouvoir de décider ;
  • les procédés d’imitation — leur histoire et leur théorie ;
  • le triangle « CRA » — pourquoi « CRA » est la façon correcte de dire ARC ;
  • le fait de s’identifier à des valences — son mécanisme exact et ses origines ;
  • les remèdes — ce qu’ils ont à voir avec l’alter-isness et comment les remèdes finissent par nécessiter encore plus de remèdes.

Tout cela pour dire qu’il s’agissait d’un ACC qui allait représenter une gigantesque avancée dans la dissémination de la Scientologie. Dans sa conférence d’adieu le 23 novembre, L. Ron Hubbard attribua son succès à la maîtrise préexistante des fondements de la Scientologie par les étudiants.

Finalement, afin de se préparer une expansion plus importante que toutes les précédentes, L. Ron Hubbard donna comme instructions à sa maison d’édition de multiplier par cinq les tirages de Scientologie : les fondements de la vie tout en accélérant la traduction de ce texte. Au même moment, progressant dans ses recherches à partir de ce point de départ que constituait la simplicité, L. Ron Hubbard était maintenant sur le point de faire une autre percée — une toute nouvelle série de procédés afin de craquer les cas les plus difficiles.

15e ACC américain
TARIF : $275.00
PORT PAYÉ
Quantité :   

AJOUTER AU PANIER >>
Votre montant $275.00
PORT PAYÉ
Quantité :    
AJOUTER AU PANIER >>