5e ACC de Londres

REGARDER LE CONTENU >>
5E ACC DE LONDRES
de L. Ron Hubbard
Séries de conférences
TARIF : $450.00
PORT PAYÉ
Quantité :   


AJOUTER AU PANIER >>
SÉLECTIONNER LA LANGUE:
English (English)
English (English)

RÉSUMÉ

L. Ron Hubbard l’appela « le plus grand gain technique des huit dernières années ». S’il avait donné un aperçu de cette percée au Congrès de Londres sur la mise au clair, l’aventure extraordinaire de son application commença au 5e ACC de Londres. Le point de départ était la technique de 1947 du parcours des engrammes, que L. Ron Hubbard avait employée pour produire les premiers Clairs, mais que d’autres auditeurs n’avaient pas réussi à utiliser avec succès. Mais maintenant que les exercices d’entraînement étaient utilisés et que d’autres auditeurs mettaient des gens au clair, L. Ron Hubbard était retourné à ces techniques de 1947 qui avaient été « peaufinées, démontrées et éprouvées jusqu’en 1958 ». En résumant le tout par un seul mot — la confrontation — le parcours des engrammes en Scientologie ébranla alors les occlusions de la piste totale et mit en évidence chez chaque préclair des modèles d’expérience cachés : l’expérience même nécessaire pour résoudre le cas. Si L. Ron Hubbard avait trouvé ce qu’il appela la route rapide vers l’état de Clair, sa dernière conférence expliqua sa valeur pour la formation: « Vous en savez plus maintenant au sujet de la structure du mental que ce que n’importe quel autre groupe de Dianétique ou de Scientologie a jamais appris. » Et pour finir en beauté, il y a tout ce à quoi cet ACC a mené, contenu dans le livre Avez-vous vécu avant cette vie ?, une prise de conscience planétaire de la réalité des vies passées et ainsi même la diffusion d’une flamme de vérité selon laquelle chaque personne est un être spirituel.

DESCRIPTION COMPLÈTE

L’audition d’engrammes demande de la part de l’auditeur plus d’aptitude que n’importe quelle autre forme d’activité dans laquelle il peut s’engager. Elle exige de la délicatesse, du tact, une force irrésistible, une détermination à toute épreuve — tout en en acceptant les réponses. Bref, elle demande d’une personne qu’elle connaisse son affaire. — L. Ron Hubbard

C’était le 27 octobre 1958. S’étant rendu à Londres plus tôt ce mois-ci, L. Ron Hubbard avait donné le Congrès de Londres sur la mise au clair où il avait annoncé ce qu’il allait décrire comme le gain technique le plus important de ces huit dernières années : le parcours des engrammes en Scientologie. Cependant, ce qu’il avait présenté au grand public de Scientologie n’était en fait que le début de ce qu’il allait maintenant aborder en matière d’application technique. Car alors que la mise au clair à grande échelle était devenue une réalité grâce aux percées réalisées dans la formation des auditeurs, L. Ron Hubbard avait découvert que l’élément déterminant pour l’accomplir n’avait pas été de trouver des voix d’accès plus simples aux cas, mais plutôt l’expertise de l’auditeur.

C’est ainsi que 72 étudiants auditeurs, venus d’endroits aussi éloignées que l’Allemagne, la Grèce, Israël, le Maroc, la Rhodésie du Sud et l’Australie, étaient maintenant inscrits au 5e cours d’instruction clinique avancée de Londres et étaient rassemblés dans l’auditorium, au 7 Fitzroy Street, attendant impatiemment la conférence d’ouverture de L. Ron Hubbard. L’expérience qu’ils étaient sur le point de faire, et les aptitudes qu’ils allaient acquérir, n’allaient pas seulement amener la mise au clair à un autre niveau, mais leur fournir aussi l’occasion de faire un voyage d’exploration et de découvertes qui ne ressemblait en rien à ce qu’il connaissait.

En effet, dans les cinq semaines à venir, L. Ron Hubbard allait enseigner à ces auditeurs comment appliquer la technologie de Scientologie au parcours des engrammes de 1947, technique qu’il avait utilisée dans les premiers jours de la Dianétique afin de produire des Clairs. Il s’agissait d’une méthode qu’il n’avait jamais rendue publique, car d’autres auditeurs n’avaient pas été en mesure d’obtenir les mêmes résultats que lui en l’appliquant. Cependant, tout cela avait changé.

« Les premières méthodes exigeaient des aptitudes d’audition qui ne pouvaient pas être enseignées alors, mais qu’on peut enseigner aujourd’hui. »

Maintenant que des exercices d’entraînement étaient mis au point et utilisés et que des auditeurs dans le monde entier produisaient des Clairs, L. Ron Hubbard était revenu à ces techniques de 1947 et les avait peaufinées de façon à les publier sous une forme « épurée, démontrée et prouvée en 1958 ». Quant à ce que cela signifiait, cela se résumait à un seul mot dont les conséquences pour la mise au clair étaient immenses : la confrontation.

« La théorie de l’audition : le préclair a perdu confiance en son aptitude à faire face à l’existence et à ses différentes parties. Il a du mal à y participer. Il est piégé dans beaucoup des choses qu’il n’a pas réussi à confronter ou qu’on l’a empêché de confronter ou bien qu’il a empêché d’autres de confronter ou bien qui n’existaient pas. À l’aide d’échelles graduées, sa confiance dans son aptitude à confronter la pensée, le temps, la vie, l’énergie, la matière et l’espace s’améliore. La règle est la suivante : trouver quelque chose que le préclair peut confronter et augmenter cette aptitude. »

Voilà le scénario de cette grande aventure qu’était le 5e ACC de Londres. En effet, comme L. Ron Hubbard l’avait prévu, il s’agissait d’un ACC qui allait faire du bruit. Cependant, en dépit de cette aventure, le but de L. Ron Hubbard était de fournir à ces auditeurs une compréhension complète de chaque aspect de cette nouvelle technique de mise au clair.

  • L’histoire et l’utilisation de l’électromètre — comment L. Ron Hubbard a découvert l’électromètre et comment il a déterminé les positions de Clair pour les hommes et pour les femmes ;
  • les réactions de l’électromètre — la production de réactions et l’utilisation de l’électromètre dans la détection des engrammes ;
  • les locks — leur définition, comment ils ont acquis ce nom et ce qu’ils font ;
  • les types d’images — délibérément créées, analytiquement observées et cachées de façon réactive, et pourquoi la capacité d’un individu à confronter la vie va de pair avec sa capacité à confronter ses propres images ;
  • l’intérêt — le dénominateur commun de tous les engrammes et ce qui permet de les parcourir, et pourquoi il en est ainsi ;
  • la localisation de la date — comment trouver les dates dans le parcours des engrammes ;
  • la méthode d’audition — les origines de ce qui allait être connu sous le nom d’audition muselée ;
  • les phénomènes de la piste totale — L’exploration de L. Ron Hubbard des données de la piste totale et une toute nouvelle perspective de la célèbre histoire biblique de l’ouverture de la mer Rouge ;
  • Le langage — comment récupérer une langue de la piste de temps.

Alors que ces nouvelles techniques se révélaient si puissantes que toutes les périodes d’occlusion de la piste s’effondraient — dévoilant ainsi tout un secteur d’expérience jusqu’alors caché, cette expérience nécessaire pour résoudre les cas, maintenant visible chez les préclairs — mais ce qui était encore plus important était que L. Ron Hubbard avait maintenant construit ce qu’il avait appelé la route rapide vers Clair.

À part le fait que cet ACC représentait un niveau sans précédent dans l’audition des engrammes, il est également légendaire pour ce que l’audition a permis de découvrir. En effet, si la croyance dans les vies passées était alors considérée par le public en général comme l’opinion d’une minorité, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Quant à la raison, il suffit de la chercher dans le fait que L. Ron Hubbard avait permis à l’Homme de découvrir toute une zone de son passé auparavant hors de sa vue. Preuve à l’appui, les expériences de vies passées découvertes pendant ces voyages d’exploration sur la piste entière relatées dans le livre Avez-vous vécu avant cette vie ? Si cet ouvrage a inspiré des gros titres au moment de sa parution, l’histoire reflète aujourd’hui qu’il a marqué un tournant vers quelque chose d’encore plus important : une prise de conscience sur la planète de l’existence des vies passées, et donc du fait que chaque personne est un être spirituel.

5e ACC de Londres
TARIF : $450.00
PORT PAYÉ
Quantité :   

AJOUTER AU PANIER >>
Votre montant $450.00
PORT PAYÉ
Quantité :    
AJOUTER AU PANIER >>